octa logo 170 120

Arrivée de l’essence 95 E10 au 1er janvier 2017

Quid pour les oldtimers ?

Dans un moteur non approprié, l’essence 95 E10 peut abîmer certains éléments comme les conduites en caoutchouc et provoquer un durcissement des joints et des durites, augmentant le risque de fuites.

Les propriétaires d’oldtimers et de youngtimers – les voitures d'occasion des années 80 qui sonnent à la porte de la collection, par opposition aux oldtimers qui y sont déjà – font grise mine. Le souci principal de ce type de véhicule, c'est qu'il ne roule pas quotidiennement. De l'essence peut donc stagner dans les conduites, explique Peeter Henning, CEO de la FBVA (Fédération Belge des Véhicules Anciens). Et si le véhicule reste stationné ou remisé pendant une longue période, le risque de dommages sera d'autant plus grand. S’il n’existe malheureusement aucun additif pour contrer ce phénomène, des produits sont néanmoins disponibles pour nettoyer les conduits. Les propriétaires d'oldtimers et de youngtimers n'ont dès lors d’autres alternatives que de rouler à l’essence 98. Cette dernière restera donc bel et bien disponible dans les stations-service. Nous avons obtenu la garantie des pétroliers qu’elle ne contiendrait pas d’éthanol. D'ici la fin de l'année, la FBVA distribuera un petit autocollant ‘aide-mémoire’ à apposer dans la trappe à carburants question d’éviter que, par distraction, on se trompe de carburant.

Les ancêtres sportifs, comme les oldtimers, roulent déjà exclusivement à la 98. Tant que l'essence 98 reste en l'état, et qu'elle ne reçoit aucun pourcentage d'éthanol, il n'y aura aucun souci, explique Serge Stevens, président du Formula Club, club de propriétaires de véhicules de compétition. Nous ne risquons donc ni pertes de performances, ni soucis techniques. Notons que nous ajoutons un additif à la 98 pour en augmenter l’indice d’octane, et ce plus particulièrement pour les moteurs des années 60 et 70.

Mais d'autres moteurs sont encore concernés, comme ceux des tondeuses à gazon, hors-bords, jet-skis et, bien entendu, scooters et motos. Depuis fin septembre, le site www.e10.belgique.be reprend la liste des motos compatibles ou non avec l'essence E10. L'éthanol est un produit plus corrosif, explique Hendrik Lemahieu, secrétaire général de la Belgium Bioethanol Association. Si vous faites de temps en temps le plein avec de l'E10 (entre des pleins de 98, ndlr), vous ne risquez rien. Mais le faire plus régulièrement exposera votre moteur à des dommages. Des joints, par exemple, peuvent être touchés. Certaines motos plus anciennes supporteront difficilement une teneur plus élevée en éthanol. En outre, certains motards ne sortent leur machine qu'occasionnellement. Aussi, après un long sommeil, de trois ou quatre mois, au lendemain de l'hiver par exemple, l'éthanol et l'essence ont eu le temps de se dissocier dans le réservoir. Mais ce phénomène est également valable pour les voitures ou les tondeuses, ajoute Hendrik Lemahieu. Dans ce cas, il faut opérer un préchauffage ou mélanger le contenu du réservoir.

Début septembre, tant les associations de propriétaires d’oldtimers, de youngtimers que de motocyclistes n’avaient que très peu communiqué à l’égard de leurs membres au sujet de l’arrivée de l’essence E10. La bonne nouvelle pour eux : l’essence 98 subsiste.

Flash News

AD fr

 

Lu dans la presse

  • LVA Alsace

    La vie de l'Auto n°1745 - 8 décembre 2016 ...

  • LVA Chablis

    La vie de l'Auto n°1703 - 18 février 2016  

  • OCTA + Spécial carburants

    Arrivée de l’essence 95 E10 au 1er janvier 2017 Quid pour les oldtimers ? Dans un moteur non...

HVCB en chiffres

45
ANS

Merci à nos sponsors

   ING Logo  Interparking Logo  oakshed logor 170  octa logo 170 120